Le Collectif Solidarité Femmes Kobanê est signataire de l’appel pour la Marche de la dignité et contre le racisme et relaie les appels des collectifs MWASI – Collectif afroféministe et Femmes en lutte 93 avec qui il marchera ce 31 octobre 2015.

Notre participation à la Marche de la Dignité et contre le Racisme
MWASI – Collectif Afroféministe

Dans quelques jours, le 31 octobre 2015, nous, descendant.e.s de colonisé.e.s, vivant aux 4 coins de la France et d’Europe allons se retrouver à Paris pour affirmer notre dignité et notre engagement sans failles contre le racisme.

C’est aussi en tant que féministes et racisé.e.s concerné.e.s par les oppressions de genre et sexualité que nous allons prendre part à cette marche qui célébrera nos résistances, les nôtres et celles de nos aîné.e.s contre un ordre colonial qui a changé de forme mais repose essentiellement sur les mêmes principes : la déshumanisation et la sur-exploitation de nos communautés.

Nous tenons à rendre visible notre participation spécifique, dans la mesure où les questions d’homophobie (et qui sait un jour de transphobie ? ) sont fréquemment utilisées pour stigmatiser les nôtres (notamment les « jeunes de banlieue » ) et nous enjoindre à nous « libérer » d’eux pour nous « émanciper ».

Par notre présence, au sein de différents cortèges de la marche, en tant qu’individu.e.s ou en tant que collectif, nous tenons à l’inverse à affirmer que notre émancipation est indissociable de celle de nos communautés. Nous vivons aussi l’exploitation au travail, le chômage massif, les discriminations à l’emploi, aux logements, à l’orientation scolaire, les contrôles policiers, le statut de sans- papiers ou réfugié.e.s et toutes les autres formes d’humiliations que connaissent les racisé.e.s en France.

Par notre présence, nous affirmons que notre dignité passe aussi par la visibilisation de nos luttes quotidiennes contre nos oppressions spécifiques.

C’est pourquoi nous nous réjouissons de ce front unitaire pour la dignité et contre le racisme, auquel nous sommes fier.e.s de participer!

Signatures :

Les collectifs

France :

Collectif Cases Rebelles

Femmes En Lutte 93

Les Peaux Cibles – Collectif Afroféministe de Rennes

MWASI Collectif Afroféministe Intersectionnel

Europe :

Black Dissidents London

Les individu.e.s

France

Ile-de-France :

Abdellaoui Sabrina Soraya (Bobigny, France / Lisbonne, Portugal ), Abdoulaye (Paris), Afro Fly (Paris, France /Londres, Angleterre), Alma H. Geist (Paris), Annabelle Colas (Bagneux), Anne-Lise Adjagba (Sartrouville), Annette Davis (Paris), Dawud (Paris), Douille (Noisy-Le-Grand), Emy R. (Saint-Ouen), Fania Noël (Paris), Fatma Ahmed Bashir (Le Pecq), Gi-an (Argenteuil), Hichou (Sartrouville), Kami Sama (Sarcelles), Kim, Lamia Hamdis (Seine-Saint-Denis), Liloo-Leïla (Aubervilliers), Lorrd (Paris), Majda Cheikh (Colombes), Miss Michel -Annie Melza Tiburce ( Paris/Martinique), Mira Younes (Villetaneuse), Moussa Oukembélé Al Karukerawi (Courcouronnes), Nesrine Tedjini, OZe’N (Paris), Regis Samba-Kounzi (Paris), Rima Thafssouyth (Paris), Sinaï Bettayeb (Paris), Sonya Sawadogo (Saint-Denis), Tarek (Paris), Vi’ (Ivry Sur Seine, France / Liverpool, Angleterre)

Centre (Centre-Val de Loire / Rhônes-Alpes ) :

Dhyana Lullaby (Lyon), Raja (Bourges), Sotö (Grenoble)

Nord-Ouest (Bretagne/ Haute-Normandie) :

Consuela (Compiègne/Nantes), Gomes Silva Tauana (Rennes), Mona Rami (Caen), Raphaele Guitteaud (Rennes), Sandeep Bakshi (Rouen), Steeve Rehel (Rennes), Tif (Rennes)

Sud (Midi-Pyrénées / Provence-Alpes-Côtes d’Azur) :

Adel (Antibes), Amélie Koulanda (Marseille), Ediz (Marseille), Fanta (Toulouse), João (Marseille), Karima (Toulouse), Lily (Toulouse), Magali (Marseille), , Massinissa (Marseille), Mo (Aix-En-Provence), Seinseya (Martigues)

Europe :

Alexandra (Londres, Angleterre), Aurora (Genève, Suisse), Leïla (Berlin, Allemagne), Maimouna Mayoraz (Lausanne, Suisse), Mohamed Belhorma (Munich, Allemagne), Naïm El Idrissi (Bruxelles, Belgique), Po B. K. Lomami (Mons, Belgique)

Hors Europe / International :

Ana (Maurice)

Pour signer, contacter-nous : qpocdignite (at) gmail (point) com

https://queerdignite.wordpress.com/2015/10/27/notre-participation-a-la-m…

Racisme, galère sociale, violences d’Etat : Stop !
Femmes en lutte 93

10 ans déjà !

Le 27 octobre 2005, trois jeunes de Clichy-sous-Bois se réfugient dans un transformateur électrique afin de se protéger de la police. Zyed et Bouna y meurent, leur ami en gardera des séquelles à vie. 10 ans déjà que ce drame déclenche des révoltes populaires dans de nombreux quartiers de France.

Pour nous, il est important de se souvenir. Se souvenir de Zyed et Bouna, se souvenir de la rage et révolte ressentie en cette fin d’octobre 2005. 10 ans déjà que la jeunesse populaire s’est révoltée face à la violence politique du gouvernement de l’époque et son ministre de l’intérieur Sarkozy et de leur police. Les révoltes des quartiers ont été l’expression de cette colère légitime d’années d’exclusion territoriale et sociale.

10 ans après : On n’oublie pas, on ne pardonne pas !

10 ans après, les policiers responsables de la mort de Zyed et Bouna ont été acquittés ! 10 ans après, la situation a empiré et aujourd’hui, dans les quartiers, c’est plus de racisme, de galère sociale et de violences d’état.

Nous, les femmes, sommes en premières lignes, car plus précarisées par la situation. Mais nous sommes debout, en lutte ! En tant qu’ association de féministes se réclamant de l’histoire du mouvement ouvrier , de l’immigration et des quartiers populaires, cette date marque un moment important de notre histoire politique.

Nous voulons profiter de ces 10 ans pour montrer que nos combats de femmes portent sur tous les aspects de nos vies. Nous voulons rendre hommage à toutes les femmes en lutte pour nos droits, hier comme aujourd’hui. Nous voulons aussi marquer que notre féminisme populaire et multiculturel n’est pas dissocié de la lutte de tous les habitants des quartiers populaires, dans toute leur diversité.

C’est pour toutes ces raisons que nous serons aussi à la Marche de la dignité et contre le racisme du 31 octobre à 14h à Barbès. A l’appel d’Amal Bentounsi, porte parole de Urgence Notre Police Assassine, collectif des familles victimes de crimes policiers et de la justice et organisé par le MAFED, collectif de femmes subissant le racisme, avec le soutien d’Angela Davis.

Nous féministes des quartiers populaires, nous serons à cette marche pour dire que notre dignité est de se battre pour la Vérité et la Justice, pour améliorer toutes nos conditions de vies et de travail.

Victimes de crimes policiers et de la justice : Vérité et Justice pour les familles !

Assez des procès qui innocentent des policiers assassins et dépouillent les familles de victimes de leur argent, leur espoir et leur santé. Assez du tout sécuritaire imposé aux quartiers, de la violence de la police. Notre parole ne vaut rien face au pouvoir d’Etat !

Exploitation, travail et la précarité : Vérité et Justice !

Assez d’être la France qui se lève tôt, au service des exploiteurs et gouvernements qui organisent la misère et donnent des milliards de cadeaux aux patrons. Assez des licenciements, de l’intérim, du chômage, des petits boulots et de la démerde individuelle. Marre d’être condamné à survivre alors que les aides sociales diminuent. Marre du surendettement et des démarches administratives ! Assez de n’être qu’un numéro au pôle emploi, des allers-retours à la CAF. C’est un parcours de combattant pour accéder aux droits issus des luttes passées.

Racisme et xénophobie : Vérité et Justice !

Assez de cette banalisation des propos racistes puisant leurs origines dans le passé coloniale français. Assez des discriminations, humiliations, délits de faciès… Pour nous, une seule solution: unité des habitants des quartiers populaires de les toutes nationalités que l’on soit d’Afrique, d’Asie, d’Europe etc …

Vérité et Justice sur l’immigration : l’impérialisme ça suffit !

Assez de l’étiquette « bon ou mauvais migrant » attribuée en fonction du pays d’origine, de sa religion ou des raisons qui contraignent à l’exil. Assez de se faire reprocher l’arrivée en France des travailleurs immigrés et de leur familles, venus en majorité pour fuir les interventions politiques, économiques et militaires des puissances impérialistes dont la France. Assez des interventions politiques et militaires, de l’ingérence coloniale, d’Israël et ses alliés qui colonisent la Palestine.

Santé : Vérité et justice !

Assez de se péter le dos au travail, assez des maladies professionnelles qui mutilent nos corps et familles. Assez de la santé au rabais, d’être exclus de l’Aide médicale d’Etat pour les sans-papiers ou de la couverture sociale. On en a marre de la désertion des médecins et des fermetures de services hospitaliers dans nos quartiers.

Logement : Vérité et justice !

Assez d’être parqués dans des barres insalubres, d’attendre des années pour avoir un HLM. Assez des bobos qui s’encanaillant dans nos quartiers et qui contribuent à notre exclusion. Non à la rénovation urbaine, prétexte à détruire les liens de solidarités entre voisins. Assez du 115 trop surchargé, qui laisse à la rue des familles entières.

Vérité et Justice pour l’école !

Assez des classes surchargées, des élèves exclus et abandonnés du système scolaire, du désinvestissement volontaire de l’Etat dans nos écoles… Non, l’Education Nationale ne permet pas de grimper dans l’ascenseur social. La vérité est que trop d’entre nous sortent sans diplômes !

Vérité et Justice pour les femmes !

Assez d’être invisibles dans la sphère publique, d’être toujours plus victimes des violences sexistes ou sexuelles, d’être davantage la proie du racisme ambiant et des agressions islamophobes. Assez de la galère des mamans qui élèvent seules leurs enfants et subissent la précarité,(temps partiel imposé etc). Assez des violences tant physiques que morales faites aux prostituées. Nous sommes aussi actrices de nos vies et de nos luttes.

Vérité et Justice pour les LGBT (Lesbienne, Gay, Bis, Trans)

Assez de ne pas tenir compte de la situation des LGBT ! De ne pas tenir compte de notre existence et de nos résistances, de nos couples et de nos familles. Nous vivons dans les quartiers populaires, nous y résistons, y luttons !

Nos colères sont légitimes!
Transformons cette rage en luttes et en solidarité.

L’histoire des habitants et des habitantes
des quartiers populaires est faites de résistances.

Rejoignez la Marche de la Dignité et contre le Racisme !

Rejoignez le cortège de Femmes En Lutte 93 !

http://www.femmesenlutte93.com/2015/10/verite-et-justice-pour-les-quarti…