Appels et tracts !

Femmes en lutte 93

Le 8 mars arrive à grand pas. C’est une date importante pour les luttes des femmes ici et dans le monde.
Autour du mot d’ordre : “Femmes en résistances : khlass l’état d’urgence et place à nos urgences”, Femmes en lutte 93 et le groupe femmes de la CSP 93 appellent à un rassemblement populaire et festif le Dimanche 6 mars à 11h.
Nous partirons de devant le Carrefour pour nous rendre au croisement de l’avenue de la République et de Gabriel Péri. Nous finirons devant la Mairie !
Prises de paroles et chants ponctueront la matinée.
Amenez vos sandwichs car ensuite on va occuper avec nos mots d’ordre le métro jusque Belleville pour la manifestation organisé par l’assemblée générale féministe parisienne qui commence à 14h !
Sortons de l’ombre, pour vivre libres !

Nous, Femmes en résistances, nous crions en toutes les langues : Stop !

Khlass aux violences quotidiennes : celles du foyer, celles au travail, celles de la rue, celles de l’Etat.
Stop à la répression sociale, qui nous violente au quotidien!
Basta au  double travail des mères, au manque de places en crèches; assez des reproches d’absentéisme aux mères qui travaillent, assez de nous culpabiliser pour l’échec des enfants à l’école!!
To à l’état d’urgence, non à la violence et au harcèlement policier !
Diona aux guerres impérialistes. Les femmes sont en première ligne des violences sexuelles dans l’horreur de la guerre, mais aussi lorsqu’elles fuient!
Khlass à la manipulation du féminisme pour justifier la stigmatisation de l’Etranger, du migrant, du réfugié.
Stop aux discriminations raciales et homophobes.
Khlass à  l’islamophobie, à la négrophobie, à  la rromophobie qui font de nous, soit des victimes soit  des «  ennemi-e-s de l’intérieur » à exclure.

Place à nos urgences ! 

L’urgence d’un logement décent, l’urgence de sortir de la précarité!
L’urgence d’accéder au marché du travail !
L’urgence de l’accès à la santé, pour toutes les femmes, y compris sans papiers! Nous résistons et exigeons le maintien de l’Aide médical d’Etat.
L’urgence de pouvoir prendre les transports sans subir de harcèlement sexiste.
L’urgence aussi, tout simplement de pouvoir circuler par le maintien d’une solidarité de transport sans discrimination.
L’urgence de la solidarité avec les migrant-es, les régugié-es et les sans-papiers.

Nous luttons, Nous résistons, Nous existons 

Nous luttons dans nos quartiers populaires, dans l’espace public pour revendiquer nos places sans se faire harceler, siffler, toucher, insulter.
Nous résistons dans nos foyers, contre les violences domestiques qui causent de la mort d’une femme tous les trois jours.
Nous luttons dans nos lieux de travail, contre l’exploitation patronale, où en moyenne les femmes ont un revenu inférieur à celui des hommes.
Nous résistons contre le travail au noir et la surexploitation des femmes sans-papier.
Nous, luttons, nous résistons, seules ou dans nos groupes et collectifs, fortes et solidaires. Contre une violence quotidienne et une précarisation organisée, pour ce 8 mars 2016, nous ne lâcherons « Rien »,  « Wallou »!

Sortons de l’ombre pour vivre libres !

https://www.facebook.com/events/583930641757540/
http://www.femmesenlutte93.com/2016/02/8-mars-2016-femmes-en-resistances.html

 

8 Mars pour tou.te.s

Femmes et minorités de genre : en luttes !

Pour la troisième année consécutive, une manifestation féministe au départ de Belleville est organisée à l’occasion de la « Journée internationale de luttes pour les droits des femmes ». L’an dernier nous étions 6 000, plus du double de l’année précédente.
Pour nous touTEs, cette manifestation est l’occasion d’investir la rue afin de faire entendre nos voix, rendre visibles nos luttes, nos colères et nos revendications.

Tant qu’il le faudra : féministes !
Doubles journées de travail, inégalités salariales, harcèlement dans l’espace public, sur le lieu de travail et dans l’intimité, violences sexuelles, violences et discriminations sexistes : voici le lot quotidien des femmes et des minorités de genre. Malgré les luttes de nos aînéEs, et quoi qu’en disent ceux et celles qui cultivent sciemment notre mépris, être féministe aujourd’hui n’est pas un vain mot.

Egalité ? Quelle égalité ?
Instrumentalisée par des organisations politiques et institutionnelles qui refusent de prendre en compte, tout en cautionnant les violences les discriminations et violences sexistes, l’égalité semble désormais servir de paravents aux réactionnaires, aux sécuritaires et aux racistes. Pire : leurs manœuvres renforcent ces violences, en excluant certaines catégories de femmes des espaces féministes et de l’espace public.

Notre féminisme
Notre féminisme se fonde sur la légitimité des premièrEs concernéEs à décider de leurs stratégies de lutte contre les violences et discriminations qu’elles subissent. Nous réaffirmons que le féminisme n’est soluble ni dans le racisme ni dans la droitisation généralisée ni dans les stratégies politiciennes !

Sur qui pouvons-nous compter ?
L’institution judiciaire condamne les femmes et les minorités de genre qui se défendent, pendant qu’elle acquitte les flics qui assassinent et les violeurs.
L’austérité, la casse du droit du travail, la fermeture des frontières et les lois racistes, c’est la dégradation de notre santé et de notre accès aux soins, au logement et à l’éducation, mais, c’est également la restriction de notre liberté de circulation et d’installation tout comme l’augmentation du volume de travail domestique ou encore de la contrainte (économique et politique) à la vie conjugale même lorsque celle-ci est source de violences.

Organisons-nous pour nous défendre !
Réclamons une meilleure répartition des richesses que nous produisons, exigeons un système de santé respectueux de nos corps et de nos décisions, revendiquons un espace public accessible à touTEs, et soyons solidaires avec les plus stigmatisées, réprimées, et précaires d’entre nous !

Rendez vous le 6 mars à 14h à Belleville pour faire éclater notre rage et renforcer notre solidarité.

Et parce que cette année autour du 8 mars il y a plus qu’une manif’, découvrez tout le programme du FESTIVAL sur https://festivalfeministeparis2016.wordpress.com/

https://www.facebook.com/events/1083866601633687/