Nous relayons l’appel du mouvement des femmes kurdes en France à la solidarité avec la région d’Efrin au Rojava, actuellement sous les bombardements de l’armée turque.

Amitiés féministes,

Le collectif solidarité femmes Kobanê

—-

Nous, en tant que Mouvement des Femmes Kurdes en Europe, condamnons avec la plus grande fermeté les attaques de l’État turc contre Efrîn et nous sommes profondément outrées par l’absence de réaction des forces engagées en faveur de la démocratie, des droits des femmes et des droits de l’Homme.

Après qu’Erdogan ait annoncé dans les médias turcs qu’Efrîn serait rasé sur le terrain, il essaie maintenant de mettre cette menace en pratique. Depuis hier, l’armée turque tente d’occuper Efrîn. Toutefois, les attaques ont été repoussées par les YPG, FDS et les forces de défense des YPJ. Suite à cet échec, les avions de chasse turcs ont bombardé des cibles civiles dans le canton d’Efrîn depuis les airs.

Le canton d’Efrîn fait partie de la Fédération Démocratique de la Syrie du Nord, dans laquelle les différents groupes ethniques qui y vivent s’organisent avec leur identité dans un système démocratique. Les femmes aussi sont organisées de manière autonome dans la Fédération et jouent un rôle pionnier dans la construction de cette coexistence de la paix et la justice. Efrîn est une zone relativement sûre depuis longtemps et a accueilli des centaines de milliers de réfugiés arabes, principalement d’Alep et d’autres régions que les puissances en guerre ne s’intéressent pas. Les peuples de la Fédération démocratique de Syrie du Nord ont construit un système social si puissant qu’il rayonne dans tout le Moyen-Orient et dans le monde entier, donnant espoir, courage et force aux sociétés opprimées.

Cette accumulation est si réussie qu’il était possible de se défendre contre les attaques barbares de Daesh et de retirer son pouvoir. Daesh a été utilisé par le pouvoir turc AKP comme une arme contre la révolution au Rojava et la création de la Fédération Démocratique de la Syrie du Nord. Avec l’échec de la Daesh à Raqqa, l’AKP tente maintenant de réunir les forces islamistes restantes de Daesh et de la ASL avec les soldats de l’armée turque dans une nouvelle alliance et de continuer à les exploiter pour ses propres intérêts. La Turquie poursuit ainsi sa politique d’éradication de toutes les aspirations démocratiques au Moyen-Orient. Elle travaille avec des forces patriarcales et inhumaines qui font peser une menace mondiale sur les femmes, la paix et la démocratie.

Le gouvernement allemand n’est nullement étranger à cela. Récemment, lors de sa visite au bureau de M. Gabriel, le ministre turc des Affaires étrangères Çavusoglu a négocié une fois de plus l’armement à un million de dollars des chars Léopard de l’armée turque. Ces chars peuvent également être utilisés par la Turquie dans la guerre contre Efrîn. D’après les médias, Gabriel a maintenant fait inscrire l’examen bienveillant à l’ordre du jour de la prochaine série de sous-secrétaires d’État chargés des exportations d’armes.

L’attaque contre Efrîn est avant tout une attaque contre la révolution des femmes. Car le Rojava est aussi un exemple du fait que les femmes ne se soumettent pas au système patriarcal de la guerre et du pouvoir, qu’elles n’ont pas à se soumettre à leur destin apparent, mais qu’elles ont la force et le courage de construire une société libre. Rojava est aussi un exemple de libération des femmes qui sortent de la société, combattues par les femmes elles-mêmes au Moyen-Orient – au-delà de l’État, du nationalisme et du capitalisme et malgré les guerres menées contre la population.

Les peuples d’Efrîn ont le droit de construire une société démocratique en paix et sur leur sol, de s’organiser et de décider par eux-mêmes !

Nous appelons donc le gouvernement fédéral, l’UE, l’ONU, la Russie et les forces de coalition contre Daesh à prendre clairement position contre les attaques et à faire pression sur le gouvernement AKP pour qu’il mette immédiatement un terme à ces attaques, qui sont contraires au droit international !

Nous exigeons la fin de la guerre au Moyen-Orient ! Nous exhortons en particulier le gouvernement allemand à s’abstenir de toute exportation d’armes vers la Turquie !

Nous appelons à une solution politique pour la Syrie, impliquant des représentants de la Fédération démocratique de Syrie du Nord !

La Représentation Internationale du Mouvement des Femmes Kurdes

Kurdish.women.movement@gmail.com
@IrkwmKurdish