Agenda

Nouvel appel à manifestation ce 3 février 2018 :

Halte au massacre à Efrîn !
Halte à l’invasion turque !

Samedi 27 janvier, à Paris, au moins 10 000 personnes ont répondu à l’appel à la mobilisation pour Efrîn, ville kurde du nord de la Syrie contre laquelle l’armée turque a lancé une offensive le 20 janvier.

Depuis, les bombardements de l’armée turque sur la région sont allés en s’intensifiant . Chaque jour, ces bombardements indiscriminés font de plus en plus de victimes civiles, touchant en particulier les enfants, les femmes, les personnes âgées, les réfugiés. On compte jusqu’à présent près de 100 morts et de nombreux blessés.

Efrîn était jusqu’alors l’une des régions les plus sûres de Syrie. Des centaines de milliers de déplacés ayant fui la guerre y avaient trouvé refuge depuis 2011. A Efrîn, coexistent différentes nationalités, confessions et cultures. Efrîn n’a jamais représenté aucune menace pour la Turquie. Tout au contraire, le système du confédéralisme démocratique qui y est mis en œuvre, de même que dans les autres cantons du Rojava (Kurdistan de Syrie), représente un espoir pour la démocratie et la paix, non seulement en Syrie, mais aussi dans tout le Moyen-Orient.

C’est justement cet espoir que le président turc Recep Tayyip Erdogan veut tuer. Non content de mener une répression féroce à l’intérieur de la Turquie contre les Kurdes et l’opposition, il se lance aujourd’hui, dans une campagne de nettoyage ethnique à l’extérieur de ses frontières sous prétexte de « guerre contre le terrorisme ». Son opération outrageusement baptisée « Rameau d’olivier » ravage cette région riche en oliviers et terrorise sa population.

Malgré le déséquilibre criant des forces, les Forces Démocratiques Syrienne (FDS) composées de combattant kurdes, arabes, chrétiens, arrivent à mettre en difficulté la deuxième armée de l’OTAN. De même qu’ils ont résisté contre Daesh à Kobanê, puis dans tout le nord de la Syrie, les Kurdes résistent aujourd’hui, avec détermination, contre le fléau Erdogan à Efrîn.

Hier, la communauté internationale s’appuyait sur les Kurdes pour combattre Daesh. Aujourd’hui, elle les regarde, sans dire mot, se faire agresser par la Turquie. Au mieux, exprime-t-elle, par ci par là, des inquiétudes, et lance-t-elle des appels à la « retenue » en direction de la Turquie, justifiant ainsi l’inadmissible.

Nous appelons les peuples et les forces progressistes à poursuivre et amplifier la mobilisation pour Efrîn, à dire STOP à l’invasion turque et aux massacres, à dénoncer le cynisme des États !

La Turquie n’a rien à faire en Syrie ! Son intervention constitue une ingérence inadmissible contre laquelle la communauté internationale doit prendre des mesures d’urgence. A cet égard, le Conseil de Sécurité des Nations Unies doit immédiatement faire cesser cette agression et mettre en place une zone d’exclusion aérienne au nord de la Syrie !

L’Europe doit enfin réagir contre le régime liberticide et dictatorial d’Erdogan et prendre contre lui des sanctions économiques et politiques !

La France doit condamner explicitement l’agression turque et ne pas se contenter d’un appel « à la retenue ».

Conseil démocratique kurde en France

https://www.facebook.com/events/1916644318364782/